Breaking News
Torres-del-paine

Torres del Paine, célèbre trek du sud de la Patagonie

Voyager en Patagonie sans faire le fameux Torres del Paine ? impossible !

Ce parc est situé tout au Sud du Chili, entre la Cordillère des Andes et la steppe de Patagonie. Il représente plus de 220 000 hectares de forêt vierge.

La végétation varie selon l’altitude : on trouve dans le parc plus de 200 espèces de plantes et arbres. La faune est aussi bien représentée avec 180 espèces d’oiseaux, 25 espèces de mammifères (puma, guanaco, loup, renard…)

Durant ces 3 jours des sentiers et des paysages aussi fous les uns que les autres, l’abandon me traverse parfois l’esprit (Maryne) mais on s’accroche ! Ce fameux Torres faisait parti de notre bucket list, hors de question d’abandonner…

carte-map-torres-del-paine-W

Plusieurs circuits sont possibles, pour nous ce sera le “W“,qui doit son nom à la forme de la lettre W que dessinent les sentiers.

D’autres randonneurs se lancent sur le circuit complet du Torres del Paine(le O) mais il faut compter une petite dizaine de jours, trop pour notre planning ! Il est aussi possible d’aller observer les Torres en une journée mais hors de question de s’octroyer ce privilège sans souffrir un peu !

C’est parti pour quatre jours de trek ! Des sentiers variés et parfois accidentés, de grandes montées mais aussi de grandes descentes, accrochez vos genoux et votre dos ! Notre objectif ? Atteindre les Torres del Paine le dernier jour, un peu comme une récompense (au risque d’avoir une météo moins bonne que le 1er jour). Le W peut aussi se faire dans l’autre sens, c’est un débat constant entre voyageurs, à vous de choisir !

JOUR 1 – Paine Grande / Campamento Italiano

Réveil 6h, départ 7h ! On court au terminal de bus pour partir en direction du parc. On attendra les 2h de route pour se reposer un peu plus. La route est déjà assez jolie, on longe les lacs, traverse les collines. Au bout d’1h30 on aperçoit même les Torres ! Raté pour la surprise de fin de parcours ! Plus on s’approche, plus on devine le parcours qu’on va réaliser avec nos 2 amis français rencontrés à Buenos Aires.

A l’entrée du parc, on s’inscrit (peut être qu’ils lanceront des recherches si on ne revient pas au bout de 15 jours !), on paye (forcément !) et on a la chance d’avoir une séance de ciné gratuite … ou plutôt un superbe clip de présentation du parc de 3 min !

Après un dernier petit trajet en bus, on arrive à l’embarcadère pour prendre le ferry qui doit nous emmener sur le début du parcours. Le vent est frais et souffle fort sur le lac, on ne peut pas dire que les conditions soient optimales !

torres-del-paine-ferry

Heureusement, une fois sur terre, nous sommes cachés par les montagnes, le vent se fait beaucoup moins ressentir.

Nous partons donc du refuge Paine Grande. Habituellement les trekeurs partent en direction du Refuge Grey (rien à voir avec le livre) pour aller observer le glacier mais venants de El Calafate et du Perito Moreno, nous faisons le choix de partir tout de suite en direction du Camping Italiano.

torres-del-paine-colline

C’est donc parti pour 7.6km ! Les premiers pas sont agréables, on lève tous la tête pour observer le décor qui se dévoile petit à petit dans le Torres del Paine.

Les collines sont petites pour ce début de parcours et les chemins bien tracés. On traverse une zone brûlée peut-être due à l’incendie accidentel provoqué par un trekeur fin 2011 qui a ravagé 11 000 hectares pendant plus d’une semaine.

torres-del-paine-incendie-arbres

Nous arrivons juste avant la nuit au campement après 1h30 de marche, soit 1/2h de moins qu’annoncé, on est fiers de nous !

torres-del-paine-pont-suspendu

Après cette première (très) petite journée de marche, on plante la tente, on fait chauffer le réchaud et au lit !

JOUR 2 – Campamiento Italiano / Refugio Los Cuernos

Réveil de bonne heure, 20.5km nous attendent pour ce 2ème jour ! Objectif : Atteindre le mirador Britanico qui devrait nous offrir une belle vue sur la vallée et faire demi-tour pour dormir au Refuge Los Cuernos. Nous pourrions dormir à Italiano mais le 3ème jour serait trop chargé.

torres-del-paine-riviere

Le sentier à travers la forêt monte tranquillement, nous longeons la rivière et le glacier qui craque de temps en temps. On espère à chaque fois qu’un morceau de glace va se décoller !

torres-del-paine-glacier

torres-del-paine-glacier-britanico

A mi-parcours, nous arrivons à un premier point de vue sur le lac mais on ne s’attarde pas, le vent souffle fort dans la vallée et nous sommes à découvert.

Torres-del-paine-lac

Après 2h de marche, nous arrivons au dernier obstacle : un mur de pierres de quelques dizaines de mètres !

Torres-del-paine-britanico-pierres

Enfin le sommet du sentier ! La vue sur la vallée et le lac est belle mais nous sommes un peu déçus de ne pas avoir d’effet de surprise en arrivant. C’est pas grave, ça fera quand même un super coin pour manger !

torres-del-paine-britanico

Après notre pause repas, nous repartons dans l’autre sens. Nous connaissons déjà la route donc on ne traîne pas ! On replie les tentes en arrivant à Italiano et c’est parti pour les 5.5 derniers km. La fin de parcours est mouvementée, le vent souffle et on est obligés de se tenir aux arbres ! Sur le bord du lac, les rafales soulèvent même l’eau et on courre de buissons en buissons pour se protéger !

A l’arrivée à Los Cuernos, on cherche un coin à l’abri du vent pour s’installer. On pensait passer 4 jours sans se laver mais en se baladant, on se rend compte qu’il y a des douches et un abri pour manger ! C’est d’ailleurs dans le refuge qu’on rencontrera pas mal de monde : des américains, des chiliens, une famille de français, etc …

JOUR 3 – Refugio Los Cuernos / Campamiento Los Torres

L’objectif de ce troisième jour est d’atteindre le dernier campement avant les Torres. Environ 16km à parcourir en autant de temps que la veille, on se dit que le parcours doit être plus raide !

Le début de la marche est plutôt normal : on traverse les ponts, on monte, on descend mais sans trop forcer ! La pause du midi arrive assez vite, on en profite pour reprendre des forces, la fin sera plus difficile !

Torres-del-paine-pont-bois

Torres-del-paine-pause

En effet, le parcours de complexifie un peu mais la vue est de plus en plus belle, on commence à longer le torrent qui est en contre bas.

Torres-del-paine-panneau

Torres-del-paine-sentier

Après 7h de marche on arrive au campement de Las Torres. Il fait plus frais ici ! On ne traîne pas à manger et à se coucher, l’objectif du lendemain est d’arriver aux Torres avant le lever du soleil.

Torres-del-paine-camping

JOUR 4 – Mirador La Torres

Reveil 4h ! Tout le monde sort de sa tente et enfile sa lampe frontale. Nous n’avons qu’1 km à parcourir pour atteindre l’objectif de notre trek mais le plan prévoit 1h d’ascension, on s’attend à souffrir un peu !

La marche est lente mais nous sommes déterminés. On croise beaucoup de gens sur le chemin, on n’est pas les seuls à s’être levés de bonne heure. On peut même deviner le chemin grâce à toutes les lampes allumées sur le parcours.

Après une bonne heure de marche, on arrive face aux Torres … Le soleil n’est pas encore levé mais on est déjà bouche-bée ! Ça y est, après 3 jours de rando, on y est, elles sont dressées devant nous. Il ne nous reste plus qu’à nous installer dans nos sacs de couchage, contre un rocher et attendre appareil en main.

Torres-del-paine-attente

Les premiers rayons de soleil font leur apparition, les tours se dévoilent, les pics dans les nuages. On admire le spectacle, sans un mot, émerveillés. Pour la première fois de notre voyage, on réalise la chance que l’on a d’être ici …

Torres-del-paine-vue

Le soleil est maintenant levé, le gros des randonneurs arrive, on décide donc de redescendre en jetant un dernier regard aux Torres.

La descente est rapide, on arrive au campement pour reprendre les affaires sans traîner. Une dernière colline après le refuge Chileno et on attaque l’ultime descente ! Maintenant qu’on a vu les tours, on a hâte d’en finir. On court sur le sentier en croisant avec un grand sourrir les randonneurs justes partis pour leurs 4 jours. On arrive rapidement au refuge Torres, essoufflés mais avec la satisfaction d’avoir parcouru ces 50km !

ASTUCES POUR SE RENDRE AU TORRES DEL PAINE

  • Achat du billet de bus à effectuer à Puerto Natales directement, 18 000 pesos chilien/pers A/R.
  • Distance Puerto Natales – Torres del Paine : 2h, environ 100 km.
  • Entrée au parc national : 18 000 pesos chilien/pers

SE LOGER 

Plusieurs options :

  •  Les refuges que vous payerez un bras et demi sans tente, avec un lit, une douche chaude, toilettes, restaurant… des prix allant jusqu’à 80$ US. Tout en sachant qu’il est impératif de réserver à l’avance. Les refuges sont gérés par 2 compagnies, Vertice et Fantasticosur et toutes les réservations peuvent se faire directement en ligne.
  • Les campings payants,  vous pourrez y louer une tente et tout l’équipement nécessaire si vous n’avez pas le matos. Une aire commune est mis en place pour pouvoir cuisiner. Là aussi sachez que vous pouvez réserver en ligne. Les campeurs ont accès aux douches et toilettes du refuge (bien que la nature soit 80 fois plus propre).
  • Les campings gratuits, sans installation, absolument rien mais beaucoup plus économique. “Normalement” il est impératif de s’inscrire sur le registre et réserver sa place, “normalement”… autant vous dire que nous n’avions rien réservé à l’avance et ni même payé quoi que ce soit qu’il s’agisse d’un camping gratuit ou payant !

Une expérience unique…

Fatigués, voir épuisés, le Torres del Paine demande quand même une bonne condition physique ! Un peu de chaleur, puis 15 minutes après du vent, de la pluie… votre humeur va vous jouer des tours mais les paysages vous feront tout oublier c’est promis ! Trois jours d’aventure comme nous n’en n’avions jamais vécu ! Pour finir en beauté, se réveiller à 4h30 et grimper, grimper, grimper pour atteindre le fameux Torres del Paine et le lever du soleil. On y’est, après 2 petites heures de montée, face aux trois tours qui habillent parfaitement le paysage, un lac bleu turquoise et des sourires sur toutes les lèvres, on l’a fait ! Fiers de notre belle récompense, fiers d’en avoir chier pendant trois jours mais d’avoir vu des paysages uniques !

2 comments

  1. Bonjour,
    Nous partons pour un tour d’Amérique du Sud avec nos deux enfants de 8 et 10 ans. Est-il possible de réaliser cette randonnée avec des enfants (qui marchent très facilement 10kms en 2h en terrain plat;-))?
    C’est le rêve de Pauline 10 ans mais on doit bien embarquer également Louis 8 ans, un peu moins courageux !
    Merci de bien vouloir donner votre avis.
    Nous avons le temps de faire le tour en 5 jours si nécessaire !
    Bravo pour votre projet et votre partage.
    Françoise

    • Jules, Explore le Monde

      Bonjour Françoise, quel beau projet ! Nous avons justement rencontré une famille avec 2 enfants du même âge sur le parcours du Torres del Paine ! :) Le trek est sans difficultés, aucune escalade nécessaire, uniquement des sentiers bien balisés. La plus grosse difficulté sera surement le mirador des tours que la famille que nous savions rencontré n’a pas fait mais ça reste faisable en prenant le temps ! Ca grimpe juste pas mal :) En bref, on a envie de vous conseiller de ne pas hésiter et d’y aller !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *