Breaking News
inde-kerala-tuktuk-rickshaw

Pourquoi faire la route Alleppey – Cochin en Tuk tuk ?

Après notre petite semaine à Alleppey à découvrir les backwaters et profiter du coucher de soleil (à lire dans cet article), il est temps pour nous de rejoindre Cochin !

Pour ça il existe 2 solutions : la plus classique avec le bus qui met 1h30-2h et … le tuk tuk ! Et oui, même s’il est principalement utilisé en ville, on peut parcourir les quelques 50 km en rickshaw. C’est pas à nous que ça fait peur, après avoir fait les 2000 km A/R entre Montpellier et St Malo ! Rappelez-vous, en vous racontait cette expédition ici !

France-tuktuk

Si on a fait ce choix, c’est suite à la rencontre de Francis, chauffeur de tuk tuk à Alleppey, à la sortie d’un restaurant. Après avoir profité des spécialités de la côte keralaise et bu un café avec le patron de l’établissement et un couple d’italiens, Francis nous récupère à la sortie. S’en suit 10min de tuk tuk au milieu des travaux de la nouvelle autoroute côtière (pas très jolie) à se faire chahuter dans les bosses. 10min à parler un indien italien ou un italien indien, à vous de choisir, et à rigoler avec Francis que nos 2 voisins européens font bien rire !

Francis nous propose de nous emmener à Cochin 2 jours plus tard pour 1000 roupies (env. 13 €). On accepte tout de suite, au delà du prix intéressant (la course coute généralement entre 1000 et 1300 roupies), on a très sympathisé avec notre chauffeur préféré et il nous promet de faire découvrir sa région et de prendre le temps.

Découverte du patrimoine du Kerala

Dès la sortie de Alleppey, Francis nous fait faire quelques petits détours pour nous montrer les plus beaux monuments sur la route : églises, palais, temples, tout y passe. Mais la présence de notre chauffeur favori nous permet surtout d’en savoir plus sur l’histoire de la région. D’ailleurs, vous ne le saviez peut être pas mais le Kerala est le 1er état communiste élu et c’est plutôt une réussite puisqu’ici tout est un peu différent par rapport au reste du pays : système de protection sociale, niveau d’alphabétisation, conditions d’hygiène, revenus plus importants et disparités sociales moins fortes. C’est marrant de se retrouver dans des rues où sont affichées le marteau et la faucille sur fond rouge sur des centaines de drapeaux !

Alleppey-inde-kerala-eglise-kochi

Rencontre avec les pêcheurs sur la plage

À mi-chemin, après plusieurs dizaines de minutes, notre tuk tuk sort de la route principale, en direction de la plage. Francis ne nous dit rien et veut nous faire la surprise … Après le dernier virage, on tombe sur des centaines de personnes et plus de 50 bateaux en bois qui s’échouent sur la plage ! Sur le bord de la route, les paniers de poisson s’empilent et sont chargés dans les fourgons qui ramènent la cargaison au marché d’Alleppey.

Ça s’agit un peu dans tous les sens, on ne veut pas déranger les pêcheurs qui ont l’air bien assez occupés jusqu’à ce qu’un d’eux nous appelle au loin ! On rencontre Nikash qui nous présente son équipage et nous propose de faire des photos. Il ne parle que le Malayalam (langue parlée dans le Kerala) mais on arrive à en savoir plus sur son activité. Parti très tôt dans la nuit, il arrive tout juste pour vendre les petits poissons (des sardines entre autres) alors que les grosses prises sont arrivées, elles, plus tôt dans la matinée.

pecheurs-inde-alleppey-kerala-cochin

inde-kerala-alleppey-plage-pecheurs-cochin

pecheurs-inde-kerala-alleppey-cochin

En marchant vers le tuk tuk, un autre groupe de pêcheurs nous arrête pour faire quelques photos, cette fois les poissons sont dans les caisses prêts à partir. Eux nous expliquent que les caisses partent directement au marché pour être vendues aux particuliers et restaurants.

Pecheurs-alleppey-inde-kerala-cochin

Kerala-inde-pêcheurs-alleppey-cochin

 

La pêche au filet côtier

Sur un pont, je demande à Francis un petit stop pour faire quelques photos des premiers carrelets chinois qu’on rencontre. La rivière est assez photogénique ! Je ne l’avais pas vu mais je découvre un pêcheur à main qui lance son filet côtier. A distance on se comprend, il me confirme qu’il veut bien que je le prenne en photo. Je descends donc le voir pour discuter avec lui, faire quelques photos et nous sommes vite rejoints par des amis à lui, pêcheurs aussi. Ils m’emmènent un peu plus loin sur le sentier pour me faire monter sur les structures de carrelets chinois et me partager leur coin favori. Je vous en dis pas, plus les bons coins ça ne se partage pas normalement !

pecheur-filet-inde-kerala-cochin

pecheur-filet-kerala-inde-cochin

inde-kerala-peche-filets-chinois-cochin

pecheurs-inde-kerala-cochin

En tout cas, si vous me lisez, merci les gars !

Shooting photo pour Francis

Cette micro-aventure est aussi l’occasion de faire des photos pour Francis ! Il est fier de son tuk tuk (il a de quoi !) donc avant d’arriver à Cochin, j’en profite pour lui faire quelques photos et, dans un coin un peu plus tranquille (pas évident à trouver en Inde !), je lui fais même quelques plans de drone. Pendant ce temps là, Maryne trouve le moyen de sauver un bébé chat s’étant installé dans le moteur du bolide et de le confier à un papi sur le bord de la route ! “Now it’s your cat !” lui a même-t-elle lancé d’un ton assuré qui l’a bien fait rire !

tuktuk-rickshaw-inde-kerala

tuktuk-kerala-inde

tuktuk-inde-kerala

On ne savait pas trop pour combien de temps en partait mais ce qui est sûr c’est que c’était trop court ! On aurait aimé se balader encore un moment avec Francis et son tuk tuk ! Encore une fois, s’il en fallait une, le choix de prendre le temps, de ne pas choisir la solution la plus rapide ou la plus classique, aura été le bon. La route entre Alleppey et Cochin vaut le coup d’oeil et a de nombreux petits trésors cachés. Ça nous rappelle à chaque fois que c’est dans ces moments là qu’on fait les plus belles rencontres et les meilleures découvertes.

Alors, ça vous a donné envie de fuir le bus pour ce trajet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *