Breaking News
rencontre-tribu-indigene-amazonie-bresil

Découvrir les richesses de l’Amazonie autour de Manaus

Arrivée à Manaus, capitale de l’Amazonie

Après deux jours de navigation sur l’Amazone, nous arrivons à Manaus, capitale de l’Amazonie et géante jungle urbaine de 2 000 000 d’habitants au milieu de la plus grande forêt du Monde. Nous ne nous attendions pas à ça après 1 300 km à ne croiser que de petits villages !

Le centre de Manaus n’est pas exceptionnel, excepté son spectaculaire Teatro Amazonas au dôme coloré situé sur la belle place centrale de la ville où sont rappelées les courbes noires et blanches de la rencontre des eaux de l’Amazone.

theatre-manaus-bresil

bresil-manaus

Les anciens de la place centrale sont imbattables aux dames, ils y jouent toute la journée avec des bouchons de bouteille en guise de pions.

On ne vient pas à Manaus que pour visiter la ville mais surtout pour découvrir les richesses de l’Amazonie !

Découvrir l’Amazonie autour de Manaus

Choisir son agence à Manaus

Habitués à découvrir les environs d’une ville de façon autonome, cette fois-ci nous sommes obligés de faire appel à une agence et elles sont nombreuses autour de la place centrale ! Comment choisir ?

Pour cette journée, il nous était impensable de monter dans un bateau rempli de touristes ! Quoi de pire pour découvrir la nature que d’être entourés de nombreux touristes, bruyants, parfois irrespectueux … Alors nous nous sommes tournés vers l’agence Amazon Eco Adventure fondée par Milton. C’est la seule agence qui garantit un tour d’une journée complètement respectueux de l’environnement et des communautés et qui fait le choix de n’emmener que 6 voyageurs à la fois. Autre aspect intéressant, Milton parle portugais, espagnol, anglais et un peu français.

amazonie-mangrove-bresil-nature

Une journée pour découvrir les alentours

Milton propose différents type de “Day tours” au cours desquels on a la chance d’observer ou de rencontrer différents aspects de l’Amazonie.

Après un départ à 8h de notre hébergement, Milton nous emmène au quai pour embarquer sur son bateau.

Pour commencer cette journée, il nous propose de nous présenter une communauté indigène qui s’est installée aux environs de Manaus il y a environ 15 ans pour se rapprocher de la capitale et vivre du tourisme. Il s’agit d’une communauté au contact du monde occidental depuis de longues années qui, à travers son ouverture au tourisme, enseigne, sensibilise et fait perdurer ses connaissances, ses traditions, son histoire. Milton travaille avec eux depuis longtemps dans une relation de confiance.

rencontre-tribu-indigene-amazonie-bresil

indigene-amazonie-communaute-bresil

C’est l’occasion de rappeler la nécessité de protéger la forêt amazonienne et ses communautés les plus reculées, de plus en plus menacées par le contact avec le monde occidental. L’association Wayanga, travaille pour la protection de ces tribus indigènes, de leur langue, leurs connaissances, leur histoire. N’oubliez pas que votre passage dans un pays ne doit pas laisser de traces, s’il doit y avoir un impact sur les locaux et leur environnement il ne doit être que positif. On vous rappelle nos conseils pour voyager de façon responsable.

rencontre-indigene-amazonie-bresil

Après une quinzaine de minutes en bateau, il nous propose d’observer les botos ou dauphins roses d’Amazonie. C’est avec satisfaction que nous nous rendons compte que cette observation se fait dans un cadre strict : les animaux sont bien évidemment en totale liberté mais en plus, l’accès au ponton est limité en temps et en nombre de personnes. C’est une belle occasion de les voir évoluer respectueusement dans leur milieu naturel. Milton nous explique par ailleurs qu’il y a plusieurs plateformes dans la région et qu’un roulement est effectué pour ne pas habituer les dauphins à notre présence.

Nous sommes en Juin et le niveau de l’Amazone est à son plus haut niveau. L’inondation des forêts permet de passer dans des lieux exceptionnellement beaux où le bateau évolue sur un matelas de verdure déposée à la surface de l’eau. Moteur coupé, le calme est roi, seulement perturbé par les cris des oiseaux et les branches qui craquent.

traversee-amazonie-mangrove-bresil

amazonie-foret-eau-bresil

Ce passage nous permet d’arriver jusqu’à une maison complètement isolée, paraissant abandonnée mais où vit une famille native de la région. Milton les connait bien et nous propose de les rencontrer.

Très proches de la forêt, ils recueillent des animaux blessés autour de chez eux comme ce paresseux qui depuis refuse désormais de quitter les lieux ! Ils “s’amusent” aussi à capturer des anacondas qu’ils gardent 2-3 jours pour les observer avant de les relâcher … autant vous dire qu’on a pas spécialement demandé à l’observer de trop près !

amazonie-bresil-paresseux

Le repas est pris dans une sorte de restaurant flottant proposant un buffet immense où on trouve de tout ! C’est d’ailleurs ici que nous rencontrons les bateaux des autres agences débarquant les touristes par vingtaines …

Autour du restaurant, une passerelle permet d’accéder à un lac rempli de nénuphars géants et où les singes aiment sauter de branche en branche.

nenuphar-bresil-amazonie

On reprend ensuite la navigation pour découvrir des villages flottants constitués de maisons fabriquées sur des troncs d’arbres ou sur pilotis. Les villages sont structurés, possèdent leur propre école et même le ramassage scolaire avec le bus boat !

maison-amazonie-bresil

amazonie-bus-boat-bresil

On y trouve aussi de nombreuses fermes d’élevage de pirarucu, le plus grand poisson d’eau douce d’Amérique du Sud qui ne vit qu’ici, en Amazonie. Pouvant atteindre jusqu’à 4m de long et 150 kg et très prisé pour sa chair savoureuse, il est aujourd’hui menacé d’extinction et protégé. Il ne peut donc pas être pêché à l’état sauvage.

La journée se termine par un des symboles forts de l’Amzonie : la rencontre des eaux. Il s’agit du confluent du Rio salimões venant des Andes (Perou) et du Rio Negro (Colombie). Les deux affluents, aux couleurs contrastées, s’écoulent sans se mélanger sur des dizaines de kilomètres, ce qui donne un spectacle original. Ce phénomène est du à plusieurs facteurs :

  • La différence de température : Rio Negro : 28-30°C / Rio Salimões : 20-22°C
  • La différence de vitesse : le Rio Negro coule à env. 2-3 km/h contre 4-8 km/h pour le Rio Salimões
  • La différence d’acidité : le Rio Negro est acide (pH=5,5) alors que le Rio Salimões est neutre (pH=7)
  • La différence de densité

La différence de température est très sensible lorsque l’on passe les pieds dans l’eau.

amazone-voyage-bresil-fleuve-rencontre-eaux

La journée se termine autour de 17h avec l’arrivée à Manaus.

Ce tour des environs de Manaus et la découverte de nombreux aspects de l’Amazonie nous a donné satisfaction. Les engagements pris par Milton en terme de respect des communautés et de leur environnement ont été entièrement respectés. Nous vous recommandons son agence Amazon Eco Adventure sans hésitation.

amazonie-bresil-vue-eau

Il ne nous reste plus qu’à découvrir l’Amazonie en son coeur, la vie en immersion dans la jungle … On en parle très bientôt sur le blog …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *