Breaking News
bateau-lancha-amazone-amazonie

Descente de l’Amazone entre Tabatinga et Manaus

Naviguer sur l’Amazone, un rêve qui se réalise

La fin de notre aventure en Colombie approche, il est temps pour nous de rejoindre le Brésil ! Notre prochaine étape ? Manaus, capitale de l’Amazonie ! Pour la rejoindre, plusieurs solutions : l’avion bien sûr mais c’est le bateau que nous choisissons. Plus économique, plus écologique, hors des sentiers battus, au plus proche des locaux et puis faire une descente de l’Amazone c’est un moment auquel je rêve depuis longtemps !

Même au niveau du bateau on a le choix, on verra ça un peu plus tard.

amazonie-amazone-descente-bateau

Avant tout il faut rejoindre Leticia, à l’extrême sud du pays et pour ça pas le choix, il faut prendre l’avion. Rassurez-vous, grâce à Viva Colombia le vol ne vous coûtera qu’environ 100 000 COP$ (env. 30€) par personne au départ de Bogota (départs aussi possible de Barranquilla, Cali, Carthagène, Medellin et San Andrès).

Alors que survol de la forêt dense, s’étendant à perte de vue est exceptionnel, à la sortie de l’avion on est tout de suite dans le bain : la chaleur est forte, l’atmosphère, chargé d’humidité se transforme pour laisser la place à une première averse tropicale d’une longue série !

Attention, petite particularité de cette triple frontière Colombie/Brésil/Pérou, il n’y a pas de frontière matérialisée entre Leticia (Colombie) et Tabatinga (Brésil) qui ne forme qu’une grande ville. Il faut donc déclarer sa sortie du territoire colombien au poste de douane à la sortie de l’aéroport (bâtiment à droite) avant de se rendre au poste de douane brésilien situé sur la Avenida da Amizade à Tabatinga, juste après la base militaire. De nombreux taxis et moto-taxis vous proposeront le trajet.

traversee-amazone-amazonie-leticia

Lancha rapida ou traversée en hamacs ?

Une fois les formalités effectuées, la réservation du bateau peut se faire ! Et comme je vous le disais, là aussi on a le choix : rejoindre Manaus en 3 jours/3 nuits grâce à un bateau traditionnel installé sur son hamac ou prendre une lancha rapida qui nous fait arriver à Manaus en 2 jours/1 nuit.

Descente de l’Amazone en 3J/3N

C’est LA solution « Slow travel » par excellence : une croisière lente d’un peu plus de 1 000 km sur le plus grand fleuve du Monde. Une descente qui se fait sur un bateau traditionnel, installé dans un hamac bercé par l’Amazone. Il faut compter environ 200 R$ (env. 55€) par personne et apporter son propre hamac acheté en ville dans une des nombreuses échoppes. Autre solution la cabine privée pour environ 1000 R$ (env. 280€). Quoiqu’il arrive c’est sûr que ce n’est pas le choix du confort et de l’intimité, les hamacs se croisent dans tous les sens, la douche est très sommaire et à l’eau du fleuve mais les repas sont corrects et les rencontres garanties !

Malheureusement nous n’avons pas pu choisir ce type de bateau … La fin de notre trip avance et nous avons un impératif d’arrivée à Manaus.

bateau-lancha-amazone-amazonie

Descente de l’Amazone en 2J/1N

Ce type de bateau est peu connu des voyageurs mais il existe aussi des lanchas rapidas (bateaux rapides) qui rejoignent Manaus en une 30aine d’heures. C’est un service complètement différent. Le bateau est une sorte le bus de l’Amazone : 2 rangées de 3 sièges avec une allée centrale et le pilote à l’avant. Il faut compter environ 550 R$ (env.150€) mais en plus de la traversée, tout est compris : petit déjeuner, déjeuner, dîner, collation, etc… et les repas préparé dans la cuisine de 3m² sont très bons ! Il y a plusieurs départs par semaines, consultables ici. De nombreux hôtels ou agences proposent la réservation de billets qui peut se faire la veille.

amazonie-amazone-maison

amazone-amazonie-traversee

amazone-amazonie-communaute

Le bateau file sur l’Amazone, ce qui est un peu frustrant au début mais ce n’est finalement pas gênant vu la longueur du trajet d’autant plus que nous faisons une bonne dizaine d’escales dans différents villages où montent et descendent les passagers. On a le temps d’observer les berges du fleuve qui grandit au fur et à mesure de notre avancée, les nombreux oiseaux et avec un peu de chance les dauphins roses. On a même « la chance » de se retrouver au coeur d’un gros orage tropical, entouré d’éclairs, empêchant l’équipage à voir à 10m et le forçant même à arrêter le bateau.

amazonie-amazone-peuples

 

bateau-amazonie-amazone

Bilan de notre descente de l’Amazone

Nous avions l’appréhension de nous retrouver malgré nous dans un bateau rempli de touristes, une façon de voyager qui est loin d’être la nôtre mais, même si nous aurions certainement préféré naviguer dans nos hamacs, nous avons été rassuré de n’être entourés que de locaux. C’est une façon peu économique mais pratique de rejoindre Manaus tout en navigant sur l’Amazone.

coucher-soleil-amazone-amazonie-bateau

Et vous, avez vous vécu cette expérience sur l’Amazone ?

4 comments

  1. C’est une sympathique expérience…

  2. ça donne envie! quelle période de l’année recommandez-vous pour Manaus?

    • Jules, Explore le Monde

      Je pense que les saisons sont apportent des avantages différents : nous y étions en Juin période où la crue est quasiment à son plus haut niveau, c’était très sympa, un peu de pluie mais rien de fou non plus. Et nos hôtes nous ont dit de revenir à l’automne pour venir pêcher quand l’Amazone aura décru !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *